ÉQUIPE VIEILLISSEMENT
Equipe constitutive du CERPOP, UMR 1295, unité mixte INSERM - Université Toulouse III Paul Sabatier

ARTERRE - Atherosclerosis Risk and Treatment Evaluation towards Risk Reduction Epidemiology

 

ACTUALITÉS 2021

16 février. Cœur : une étude toulousaine montre qu'il n'existe pas de petit infarctus. La Dépêche du Midi.
" Les infarctus présentant une forme moins sévère ne sont pas à prendre à la légère. La mortalité au bout de dix ans est la même que chez les personnes qui ont déclenché un infarctus typique et facilement identifiable. C’est ce que montre une étude menée par des chercheurs toulousains. Entre 2006 et 2016, les chercheurs toulousains ont suivi 1822 patients âgés de 35 à 74 ans, à Strasbourg, Lille et Toulouse, victimes d’un infarctus du myocarde sans antécédents de maladie coronaire, inscrits sur le registre MONICA France qui analyse l’évolution des maladies coronaires. ". Lire
Cette étude est menée par Frédéric Bouisset, chercheur dans l'équipe ARTERRE du professeur Jean Ferrières.
Bouisset F, Ruidavets JB, Dallongeville J, Moitry M, Montaye M, Biasch K, Ferrières J. Comparison of Short- and Long-Term Prognosis between ST-Elevation and Non-ST-Elevation Myocardial Infarction. J Clin Med. 2021 Jan 7;10(2):180. doi: 10.3390/jcm10020180. Lire
 

Arterre
Arterre
19 janvier 2021. Coronavirus à Toulouse : Le confinement est mauvais le moral mais aussi pour le cœur, confirme une étude scientifique. Rimbert J. 20 minutes.
" Les dégâts cardiovasculaires et psychologiques du premier confinement ont été perceptibles au bout d’un mois et demi de privation de liberté. C’est ce qui ressort d’une étude des services d’épidémiologie et de cardiologie du CHU de Toulouse, en collaboration avec l’Inserm. Elle a été publiée fin décembre dans la revue américaine Preventive Medicine Reports. « Ce qui nous a frappés, c’est qu’ils avaient déjà des problèmes au bout de 44 jours de confinement strict, confie Jean Ferrières, cardiologue au CHU de Toulouse et directeur de l’équipe ARTERRE à l’Inserm. ». " Lire+
• Lockdown-related factors associated with the worsening of cardiovascular risk and anxiety or depression during the COVID-19 pandemic. Bérard E, Huo Yung Kai S, Coley N, Bongard V, Ferrières F. Preventive Medicine Reports. Volume 21, March 2021, 101300  Lire


ACTUALITÉS 2020

2 juin 2020. Maladies cardio-vasculaires : des Toulousains proposent de mieux doser le "bon" cholestérol.
" Des chercheurs toulousains ont planché sur le sujet. L’équipe de Laurent Martinez, directeur de recherche Inserm à l’Institut des maladies métaboliques et cardiovasculaires (I2MC) et celle du Pr Jean Ferrières, cardiologue au CHU de Toulouse, chercheur Inserm dans l’unité 1027 d’épidémiologie et d’analyses en santé publique proposent de mieux doser le « bon » cholestérol en utilisant la technique de résonance magnétique nucléaire (RMN). Les résultats viennent d’être publiés dans la revue Scientific Reports, journal du groupe Nature." in : La Dépêche du Midi. Lire

11 juin 2019. Cardiologie : «Il faut dépister le cholestérol d'origine génétique».
" L'équipe du département d'épidémiologie de Toulouse (UMR 1027, Inserm/Toulouse III Paul-Sabatier et fédération de cardiologie du CHU de Toulouse)  vient d'établir, pour la première fois en France, la fréquence de l'hypercholestérolémie génétique (mauvais cholestérol). La maladie touche une personne sur 120 mais elle est trop peu dépistée. ... Explications du Professeur Jean Ferrières... " La dépêche du Midi. Lire
Article dans Canadian journal of cardiology

 7 janvier 2019. Huit chercheurs toulousains désignés parmi les plus influents au monde.
Le Professeur Jean Ferrières qui figure parmi les trois cardiologues français retenus par le classement Clarivate Analytics s'exprime ... Lire
La Dépêche du Midi.