Pharmaco-épidémiologie, évaluation de l'utilisation et du risque médicamenteux



La pharmacoépidémiologie étudie  l'efficacité, le risque et l'usage des médicaments sur de grandes populations, en appliquant le raisonnement et les méthodes épidémiologiques au domaine du médicament. Cette discipline complète l'approche individuelle de la pharmacologie clinique par une approche populationnelle.

Il existe peu d'éléments pour envisager l'impact des médicaments après leur mise sur le marché dans certaines populations (femme enceinte, enfant, sujet âgé...), ou bien lors d'un mésusage. De même, les facteurs susceptibles de modifier l'effet favorable ou défavorable du médicament (prévu lors des essais cliniques) sont mal connus. Le développement de méthodes pharmacoépidémiologiques adaptées à ces questions est un objectif de recherche particulièrement important.

  Une des difficultés pour le développement de la pharmacoépidémiologie en France concerne le manque de bases de données sur le médicament. Depuis la création de l'équipe de recherche en 2003, notre activité s'est focalisée sur l'analyse du risque médicamenteux lors d'exposition chronique à partir d'études de cohortes spécifiques ou de croisement de base de données, ou sur l'identification de signal à partir de base de notifications spontanées.

  Nos travaux ont concerné l'investigation du risque médicamenteux pendant la grossesse (base de données EFEMERIS, permettant aujourd'hui d'explorer l'impact de la prise de médicament sur le devenir de plus de 50 000 grossesses depuis 2004) ou chez des patients traités de façon chronique (maladie de Horton). Nous développons également des méthodes spécifiquement adaptées au domaine particulier des substances médicamenteuses à potentiel d'abus ou de dépendance. Ces méthodes ont permis d'identifier un signal d'abus pour certaines benzodiazépines ou des médicaments d'automédication.